Archives par mot-clé : émotion

L’empathie : Comment la contrôler

Qu’est-ce que l’empathie ?

L’empathie est la capacité de ressentir les émotions des personnes présentent autour de nous. Ressentir les émotions d’une manière à ce que nous vivions nous-mêmes ces émotions. Notamment si cette empathie n’est pas contrôlée. En plus des émotions, nous pouvons ressentir les sentiments des personnes et également les pensées. Chacune des pensées que nous émettons ayant comme reflet vibratoire une émotion. Il peut être simple, pour qui maîtrise le langage des émotions, de découvrir les pensées des personnes.

Les conséquences de l’empathie

Les conséquences peuvent être assez lourdes, difficiles à vivre. En général, l’empathie comme d’autres capacités de notre cerveau se réveille au moment de l’adolescence, période déjà si difficile émotionnellement.

La première conséquence va être l’amalgame de nos émotions personnelles aux émotions des autres.

Comme les émotions ressenties en premier sont les émotions de tristesse, la personne « souffrant » d’empathie va prendre cette tristesse pour elle, comme une tristesse lui appartenant. Les risques de tomber dans une profonde dépression sont importants.

Je me souviens d’une expérience vécue lorsque je devais avoir une quinzaine d’années. J’étais au restaurant avec ma famille et une personne assise dans ce même restaurant était profondément malheureuse. À ce moment-là je ne contrôlais pas l’empathie et je n’arrivais pas à savoir d’où pouvait venir cette tristesse. Je me suis alors retrouvée dans la carte du restaurant, en ne sachant pas quoi choisir, en me sentant totalement perdue et seule au monde, les larmes commençant à me monter aux yeux.

J’ai de nombreux souvenirs de cette période où je ne contrôlais rien et où je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait.

L’autre conséquence est l’isolement, subit par l’éloignement des autres ou choisit pour enfin se sentir seul(e) avec soi-même. Les autres peuvent se sentir espionné voir violé dans leur intimité car nous pouvons savoir ce qu’ils ont au fond du coeur. Et dans un monde où les masques sont rois, savoir réellement ce que ressent l’autre peut être très mal vécu.

Nous pouvons choisir aussi de nous isoler car ce brouhaha émotionnel peut être très lourd à porter. D’autant plus que si rien n’est fait, cette capacité peut augmenter jusqu’à devenir réellement invivable.

L’isolement permettra alors à l’empathe de se retrouver enfin seul avec ses propres émotions.

J’y reviendrais plus loin, mais l’isolement sera tout de même nécessaire à celui qui possède et souhaite contrôler l’empathie.

Pourquoi vouloir contrôler l’empathie ?

Tout d’abord parce que cette capacité risque de vous bouffer la vie. cela va empirer avec le risque de faire de vous un(e) dépressif(ve) chronique, ou une personne totalement ingérable, utilisant dans un but de manipulation ses capacités. Ensuite, vous pouvez faire un véritable rejet et vous couper de toutes les capacités extra-sensorielles de votre cerveau.

Comment contrôler l’empathie ?

Dans cette partie, je vous présente uniquement la manière dont j’ai réussi à contrôler cette capacité. Je suppose qu’il existe bon nombre de moyens, mais j’aime présenter les techniques testées et approuvées.

Alterner période de solitude et période avec l’entourage.

Durant un certain laps de temps, vous allez devoir étudier, décortiquer, analyser vos émotions, pour ainsi devenir un As de votre propre fonctionnement émotionnel. Pour ce faire, vous allez devoir alterner des périodes de solitude, d’introspection, étudiant chacune de vos pensées et leurs conséquences émotionnelles. Vous allez devoir étudier les conséquences émotionnelles de chaque événement arrivant dans votre vie. N’hésitez pas à avoir un journal intime, vous pourrez ainsi noter tous les jours vos découvertes sur vos émotions.

Puis, ouvrez-vous de nouveau aux autres. Ayant analysé chacune de vos émotions, il vous sera plus simple de savoir si l’émotion ressentie est la vôtre ou non.

Lorsque vous vous sentez de nouveau submerger, retrouvez votre solitude.

Lorsque vous aurez parfaitement compris et fait la différence entre vos émotions et celle des autres, n’essayez pas d’utiliser cette capacité pour manipuler les autres, n’utilisez pas ce que vous percevez d’eux contre eux. Ce n’est pas être digne de la capacité que l’on vous a offerte. Et sachez que cela se retournera de toute façon contre vous. Utilisons les nouvelles capacités de notre cerveau pour construire le Nouveau Monde, non pour jouer le jeu du monde d’En-Bas.