Période du 17 janvier au 15 février 2018 – Dynamisme et introspection

 

Nous nous retrouvons ici dans des énergies totalement différentes de celle de la fin de l’année 2017. Comme je vous le disais dans le précédent bulletin énergétique, les énergies de cette première nouvelle lune de 2018 qui a eu lieu ce 17 janvier nous demande d’être dans l’action. De sortir de notre cocon même si cela peut nous poser quelques difficultés.

Durant tout le dernier trimestre de 2017, nous avons été dans une période de test, d’introspection pour nettoyer un grand nombre de croyances limitantes, d’étiquettes qui nous collaient à la peau depuis des années et qui nous empêchaient d’être nous-même.

Depuis le 17 janvier, les énergies nous demandent d’être dans une dynamique de création, d’ancrage et de réalisation. Cela n’empêche en rien de faire en parallèle un gros travail d’introspection. Le processus dynamique étant le fruit des questionnements que nous vivons, sur notre manière de fonctionner et nos choix pour créer notre futur.

Je visualise notre travail actuel comme le fait de polir un diamant.
Fin 2017, nous avons enlevé le reste de la pierre, de la poussière qui entourait le diamant brut.
A présent, nous nous attaquons au diamant lui-même. Nous commençons à polir chacune des faces – représentant tous les aspects de nos vies – jusqu’à obtenir une surface plane, nous convenant parfaitement, pour que la lumière du Divin passe facilement au travers de lui et émette le reflet correspondant à la vibration unique de notre âme. Un peu comme à l’image des cristaux d’eau de Masaru Emoto.

Photo : geralt / Pixabay

Nous devons faire des choix et les faire par amour et non par peur. Lorsque nous y sommes confronté, la peur donne toujours son avis “il serait plus sage de…”

Écoutons notre peur et rassurons-la comme nous rassurons un enfant. Elle a des choses importantes à nous dire, nous ne pouvons pas la laisser dans son coin car ce serait comme laisser notre enfant intérieur dans un grand désespoir et lui tourner le dos alors que nous entendons ces pleurs. Vous ne le feriez pas avec un enfant, alors pourquoi le faire avec vous ?
La peur nous parle d’insécurité alors rassurez-la.

Parallèlement à ce travail sur la peur, les énergies nous demandent de construire, de vivre pleinement notre vie matériel. Nous pouvons alors nous sentir freiné dans notre élan et prendre cela comme une mise en garde concernant le bon chemin que nous sommes en train d’emprunter.
“Suis-je sur le bon chemin ?” “Est-ce que je fais les bons choix ?”

Interrogez-vous sur ces questions. Pourquoi avez-vous peur de vous tromper ? Est-ce par peur du manque ? de perdre votre temps ? de souffrir ? En répondant au pourquoi, vous avancerez sur la mise en lumière des sources de vos peurs et c’est cela qui vous fera grandir.

Je ressens que dans cette lunaison nous allons vivre un petit paradoxe.
En montant très haut au niveau matérialisation de nos rêves mais en descendant très bas à l’intérieur de nous. Cette descente intérieure risque de nous empêcher de vivre notre épanouissement entièrement. Il serait intéressant de pratiquer la gratitude avec assiduité durant toute cette période pour maintenir nos vibrations à un niveau assez haut pour continuer à attirer la matérialisation de nos souhaits et pour se rendre compte que le verre est à moitié plein.

Malgré tout, nous nous dirigeons au fur et à mesure vers une période plus douce. Je soupçonne la prochaine lunaison d’être plus dans l’amour et la douceur. Nous en aurons bien besoin après avoir jouer les spéléologues.

%d blogueurs aiment cette page :