Je n’arrive pas à ne plus l’aimer ?

Counselling / Pixabay

“Nous avons rompu mais je n’arrive pas à ne plus l’aimer, à me le sortir de la tête”
Voici une problématique courante dans les relations amoureuses ou non amoureuses. Je vais me concentrer dans cet article au cas de la relation amoureuse qui prend fin.

Peut-on ne plus aimer une personne pour qui nous avons développé des sentiments au fil du temps ? Des sentiments profonds d’amour ?
Voici une problématique qui revient très souvent lorsque je parle du couple et de relationnel avec mes clients.

La difficulté à laquelle nous sommes confronté vient de la définition que nous donnons à l’amour et l’utilisation que nous faisons de ce mot et de ce sentiment.

L’amour est un sentiment, non une émotion. Nous connaissons tous le sentiment d’amour. Nous aimons nos parents depuis le premier jour même s’ils sont responsables de nos pires douleurs. Nous aimons nos frères et sœurs. Nous aimons nos amis.

Le sentiment que nous ressentons pour chacune de ces personnes est l’amour.

Nous choisissons de matérialiser, de vivre cet amour d’une certaine manière : sous la forme amicale/familiale. Ce choix dépend du lien que nous souhaitons vivre avec ces personnes. Que ce soit pour nos parents, nos amis, nos enfants, le sentiment d’amour est toujours le même. Le lien et l’émotion accompagnant ce sentiment est différent, c’est ce qui détermine la manière dont nous souhaitons matérialiser notre sentiment amoureux.

Dans le cadre d’une relation amoureuse (de couple), le sentiment d’amour est le même que les autres. Ce sentiment d’amour se créé au fur et à mesure qu’avance la relation (plus ou moins rapidement) et la découverte de l’autre. Lorsque cette relation se termine, nous nous retrouvons submergé par un flot d’émotions et de peurs.

Le mental qui ne sait pas gérer ce flot d’émotion va activer le mode survie. La douleur étant immense, notre égo/mental tente de nous sauver et pour lui, la seule solution : le sentiment d’amour étant responsable de cette douleur, il nous faut “désaimer” la personne quittant notre vie pour nous permettre d’aller de l’avant et de survivre.

Notre difficulté vient de notre méconnaissance du sentiment d’amour et de l’amalgame qui est fait avec l’émotionnel (attachement ou autre). Notre mental nous demande une chose totalement impossible pour l’âme : “désaimer” quelqu’un.
L’amour, c’est la reconnaissance de l’autre sans sa perfection d’Être.
L’amour, c’est une rencontre d’âme à âme.
Une âme peut-elle ne plus aimer ? C’est impossible.

Le mental choisit cette solution car c’est ce que la société, la vie lui a appris depuis toujours. Il pense que l’on peut aimer ou désaimer une personne alors que c’est impossible.

par exemple, nos parents sont responsables malgré eux (cette notion de responsabilité est relative mais ce n’est pas le sujet de cet article) de nos plus grandes blessures et même les cas où ils deviennent de véritables bourreaux, il nous est impossible de ne plus les aimer ce qui est une grande source de souffrance : lutter contre cet amour.

makunin / Pixabay

Pour passer une rupture sentimentale, nous ne devons pas rejeter le sentiment d’amour, mais plutôt l’accueillir comme une richesse.
Accepter ce sentiment d’amour, c’est lâcher prise sur un combat perdu d’avance.
Accepter ce sentiment d’amour comme la reconnaissance d’une âme dans ses qualités et ses défauts, ses joies et ses blessures.
Accepter ce sentiment d’amour comme la mise en lumière de ce chemin parcouru ensemble, des blessures guéries ou mises en exergues par la relation.
Accepter ce sentiment d’amour, c’est garder son pouvoir créateur et sa souveraineté.
Tout est parfait.

Le sentiment d’amour prend sa source dans notre âme, non dans notre corps incarné.

Désaimer n’existe pas.
Le mot lui-même n’existe pas.

Accepter ce sentiment d’amour que vous éprouvez pour les personnes qui doivent quitter votre vie et choisissez la manière dont vous souhaitez matérialiser cet amour (même si le choix ne vient pas de vous).
Cela peut être matérialiser sous forme amicale, nous continuons à entretenir une relation “physique” avec la personne. Mais nous pouvons aussi la matérialiser en décidant de couper les ponts car elle peut être toxique ou autre.

Couper les ponts avec une personne est une manière de matérialiser l’amour : “En coupant les ponts je matérialise mon amour pour toi pour ne pas te permettre de te faire du mal en me faisant souffrir et je matérialise l’amour que j’ai pour moi en n’acceptant pas de souffrir.”

Mais en aucun cas vous devez lutter contre le sentiment d’amour, vous avez perdu d’avance et vous vous trompez d’ennemi.

Si vous souffrez d’une rupture, accepter l’amour que vous éprouvez pour cette personne et respirez de ne pas avoir à lutter contre le sentiment mais juste à accepter le changement.

Répétez ces affirmations :

“J’accepte d’accueillir l’amour en moi,
L’amour grandit dans mon cœur.

J’accepte le changement,
Le changement est source de joie.

Je vis le changement avec facilité,
Le changement m’amène à découvrir l’ensemble de mes ressources.

La vie m’apporte le meilleur.
J’ai confiance en la vie et en mes capacités d’adaptation.”

%d blogueurs aiment cette page :